Accueil2021-05-16T13:50:10+02:00

De la terre à l’assiette, le plaisir de bien manger !

22 octobre 2021|Actualités|

L’association Silver Fourchette en partenariat avec Radio Semnoz, a organisé des ateliers seniors autour de l’alimentation en septembre et en octobre 2021. Ce fut l’occasion de réaliser une émission réunissant de nombreux acteurs dans ce domaine, en plus des seniors devenus rédacteurs et reporters, avec de nombreuses pistes permettant de bien se nourrir tout en gardant le sourire !
Un projet réalisé avec le soutien de la Conférence des financeurs de la perte d’autonomie et du Service Seniors de la Ville d’Annecy.
Retrouvez ici la recette de la tarte au potiron et à la patate douce réalisée par Marie-Lou.

C’est l’automne, vive la tarte au potiron !

22 octobre 2021|Actualités|

Cette tarte sucrée au potiron et à la patate douce vous est proposée par Marie-Lou. Elle a été réalisée dans le cadre de l’atelier “De la terre à l’assiette”, organisée par Silver Fourchette en partenariat avec Radio Semnoz, avec le soutien de la Conférence des financeurs de la perte d’autonomie et du Service Seniors de la Ville d’Annecy.

Pour 4 personnes

Temps de préparation : 1h

Temps de cuisson : 45 min

Ustensiles nécessaires : 2 saladiers, un moule à tarte, une fourchette, 2 cuillères (une à soupe et une à café) et un rouleau à pâtisserie

 Ingrédients pour la pâte à tarte :

  • 250 gr de farine (ou petit épeautre car sans gluten et plus digeste)
  • 100 gr de beurre (végétal ou animal)
  • ½ sachet de levure
  • ½ verre d’eau tiède
  • 1 pincée de sucre

Ingrédients pour la purée de potiron et patate douce :

  • 1 kg de potiron
  • 1 patate douce
  • 1 tasse de sucre
  • 1 cuillère à café de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de cannelle (facultatif)
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 1 œuf
  • ½ tasse de lait (ou lait de coco)

Les étapes de réalisation de la recette :

  1. Préchauffez le four à 170°C
  2. Coupez le potiron et la patate douce en petits morceaux sans éplucher
  3. Faire cuire le tout à la vapeur pendant 30 min ou dans un litre d’eau pendant 15 min
  4. Vérifiez la cuisson en plantant un couteau dans la chaire
  5. Égouttez les légumes
  6. Enlevez la chaire de la peau à l’aide d’une cuillère à soupe et la mettre dans un saladier
  7. Ecrasez à l’aide d’une fourchette la préparation pour la réduire en purée
  8. Placez la préparation au réfrigérateur
  9. Dans un nouveau saladier mélangez à l’aide d’une fourchette la farine, la levure, la pincée de sucre ainsi que le beurre
  10. Ajoutez-y le demi verre d’eau tiède (pour que la pâte soit plus tendre vous pouvez rajouter de l’eau)
  11. Saupoudrez le moule à tarte d’un peu de farine afin que la pâte ne colle pas à la cuisson
  12. Etalez la pâte au rouleau à pâtisserie
  13. Sortir du frigo la purée de potiron et de patate douce et y ajoutez les ingrédients suivants : une tasse de sucre, une cuillère à café de sucre vanillé, une cuillère à café de cannelle (facultatif), une cuillère à soupe de farine, un œuf, une demi tasse de lait.
  14. Mélangez le tout à la fourchette et déversez la préparation sur la pâte
  15. Faites cuire pendant 45 min en surveillant
  16. Dégustez tiède ou froid !

Brazzil Project au Conservatoire d’Annecy

22 octobre 2021|À vous de jouer|

Vendredi 1er octobre 2021,  c’était  la soirée d’ouverture de la saison de concerts du Conservatoire. L’auditorium était complet, le public varié, composé notamment de beaucoup de familles avec enfants plutôt jeunes et l’ambiance très chaleureuse. Alors, en deuxième partie de soirée, le  concert du groupe Brazzil Project a pu encore faire monter la température et c’est ce que nous avons choisi de partager avec vous.

Le groupe Brazzil Project est constitué de 5 musiciens, tous enseignants en Conservatoire. 

Pour la petite histoire, ce groupe est né de l’engouement pour la musique brésilienne de Christian Aschehoug, guitariste classique au départ.  Il y a quelques années maintenant, l’un de ses amis guitaristes  gagne le concours Villa-Lobos au Brésil. Dans  le lot du gagnant figurent entre autres des partitions de musique locale  et une petite guitare typiquement brésilienne appelée cavaquinio. Après le retour en France de l’heureux vainqueur du concours, les deux compères expérimentent le cavaquinio, déchiffrent les partitions… et se découvrent une véritable passion pour ce répertoire. Ils passent un concours ensemble, le gagnent et obtiennent dans la foulée des concerts. Par la suite, Christian fait  de nombreux séjours et stages musicaux au Brésil pour s’approcher au plus près de cette culture musicale si riche et particulière. Il ne lui manque plus que d’autres comparses passionnés à trouver  pour former un ensemble: Marie-Hélène Ruscher au chant, Guillaume Jeanne au piano, Jean-Pierre Comparato à la contrebasse et Frédéric Jeannin aux percussions. 

Le répertoire de Musique brésilienne étant très vaste et le format du concert assez court,  ils ont pris le parti de choisir  des chansons  récentes et de styles variés, écrites par des compositeurs majeurs de l’univers musical brésilien actuel:

Tout d’abord Guinga, grand guitariste mais aussi compositeur hors pair,  qui utilise des harmonies modernes influencées par la musique européenne mais aussi africaine. Paco de Lucia dit de lui qu’il échangerait  volontiers son univers musical contre le sien. C’est dire la qualité de sa production ! 

Le deuxième compositeur phare de ce concert c’est Joao Bosco, chansonnier contestataire  très impliqué dans la période de la dictature militaire au Brésil et qui fait partie du patrimoine culturel brésilien, un peu à la hauteur de ce que représentent pour nous les chansons d’Edith Piaf, par exemple.

Et puis bien sûr, compositeur incontournable de Bossa Nova: Antonio Carlos Jobim, dont vous reconnaîtrez certainement la patte sonore et rythmique très caractéristique.

Chaque pièce est présentée par les musiciens eux-mêmes donc vous n’avez plus qu’à vous laisser guider dans ce voyage ensoleillé! 

Bonne écoute!


https://crr.annecy.fr/

Hommage à Bernard Haitink

22 octobre 2021|Actualités, Le coin du discophile|

Radio Semnoz rend un hommage au chef néerlandais Bernard Haitink, qui avait posé sa baguette en 2019, après une immense carrière, dernier représentant d’une génération de géants.

  • Gustav Mahler : Symphonie n° 1 “Titan” par The Concertgebouw Orchestra, direction Bernard Haitink

Souvenirs de notre jeunesse

21 octobre 2021|Chroniques, Un temps pour lire|

Dans cet ouvrage, Jean-Paul Cléret a recueilli les souvenirs de six habitants de Contamine-sur-Arve. Ils ont livré leur témoignage autour d’une jeunesse vécue entre 1940 et 1960, à une époque si différente de la nôtre, et pourtant…
L’occasion de se remémorer une vie proche de l’essentiel.

Des vivants

18 octobre 2021|Bande dessinée en fugue|

Eté 1940 : la France est occupée. Certains pourtant refusent la fatalité : à Paris, au coeur du musée de l’Homme, quelques ethnologues se réunissent, bientôt rejoints par des gens de tous horizons – avocats, religieuses ou garagistes. Autour de Boris Vildé, d’Anatole Lewitsky, d’Yvonne Oddon, ces visionnaires posent les bases de la lutte qui mènera à la Libération : évasions de prisonniers, passages vers l’Angleterre ou la zone libre, et publication d’un journal clandestin, Résistance. Mais ces insoumis de la première heure seront bientôt trahis, dénoncés à la Gestapo et, pour beaucoup d’entre eux, exécutés. Avec Des Vivants, Raphaël Meltz et Louise Moaty proposent un scénario d’une grande richesse et d’une profonde intégrité : aucun dialogue n’a été inventé, les paroles prononcées par les personnages sont les leurs. Au terme d’une vaste plongée dans d’innombrables documents d’époque – mémoires, lettres, témoignages, entretiens, journaux… – ils composent ce récit en s’effaçant derrière la sincérité et la force de ces voix disparues. Simon Roussin, grâce à une mise en scène subtile et un dessin d’une grande maîtrise, redonne vie à ces fragments d’Histoire, déployant avec justesse tout leur souffle romanesque. Ensemble, ils composent une fresque puissante, rigoureuse et émouvante. Surgi très tôt, trop vite détruit, le réseau du musée de l’Homme est peu à peu sorti de la mémoire collective. Cet album hors normes, à la fois enquête historique, roman de guerre et épopée grandiose, rend ainsi hommage à des hommes et des femmes emportés un jour par cette injonction formidable : résister. Une folle audace autant qu’une évidence ; l’unique moyen, au-delà de tout, de rester vivants.

Auteur : Simon Roussin / Raphael Meltz / Louise Moaty
Editeur : 2024


Entretien avec Manu Falla, Le groove à l’état pur …

18 octobre 2021|French'ment jazz|

Originaire du Bénin, Manu Falla est un bassiste et contre bassiste de jazz qui a commencé très tôt la musique par la pratique des percussions et de la batterie.Il découvre la basse à 13 ans et quelques années plus tard le jazz. Il se forme alors en autodidacte en relevant les disques de Jaco Pastorius et des disques de jazz be-bop .Il va finalement entrer au conservatoire de Marseille pour étudier  le jazz et il en sort avec le 1er prix en jazz à l’unanimité avec félicitation du jury. Il étudie aussi la contre basse et la technique d’archet avec Mme Blandine Laffont .Depuis il participe à la vie musicale en Europe et particulièrement en France en jouant dans différentes formations. Il propose également ses projets musicaux et enseigne à la Cité de la Musique de Marseille. 

​Il a notamment accompagné : lionel louêkè , leni stern, Martin Schack, Andreas Anderson, Alexis Tcholakian, Casimir Liberski, Victor Dey, Bernard Ayisa, Nicolas Genest, Willie Walsh, Jérôme Pegeard, Pascal Versini, K-méléon (The Crush), etc … En 2015, il a participé à l’album BOMBA de la grande chanteuse international Angelique Kidjo en tant que bassiste.Cet album remportera le Grammy Award en 2016.

Le Psaume 42

17 octobre 2021|Voix plurielles|

Si la musique de jazz a développé l’art de l’improvisation vers des sommets et en a fait sa marque de fabrique, d’autres styles musicaux en d’autres époques permirent aux interprètes, notamment les chanteurs, une certaine latitude vis-à-vis de la partition musicale: dans l’expression, les nuances, le tempo bien entendu; mais aussi dans les notes en s’écartant de celles-ci, rajoutant trilles, appogiatures, ornements, vocalises, multipliant par ces improvisations les audaces harmoniques, retardant la résolution des accords finaux tout en respectant la structure globale de l’œuvre. Cet art de l’improvisation vocale connut une apogée en Italie avec la naissance de la musique baroqueIodocus a Prato…. Iosquinus. Si tous les psaumes sont, par leur nature poétique, source d’inspiration pour les compositeurs de musique sacrée, certains plus que d’autres ont été abondamment repris, pour une simple strophe ou dans leur entièreté. Emanation de l’ancien testament, les psaumes présentent en effet l’avantage de transcender les clivages religieux. Ainsi en est-il du psaume 42 que la musique s’est appropriée pour ses accents émotionnels très forts, en France catholique, comme dans l’Allemagne protestante où Felix Mendelssohn en fit l’un de ses chefs-d’œuvre de sa musique religieuse.

Les Zazous

11 octobre 2021|Bande dessinée en fugue|

tome 1 – All too soon

AUn swing pour sonner Hitler ! En 1940, Paris est occupé. Les nazis instaurent en ville un climat de terreur, diffusent la haine et s’attaquent au moindre espace de liberté, allant jusqu’à interdire les soirées jazz et la mode flashy. Fred observe la capitale pleurer mais ne ressent rien. C’est un réfugié espagnol, gamin des rues, ce pays ne lui a jamais rien apporté. Il n’a que la survie de sa soeur en tête. Pour l’argent, il devient indic et infiltre un groupe qu’on suspecte d’être lié à la résistance : les zazous. Ce sont des danseurs, des musiciens, des rebelles dans l’âme qui rejettent l’autorité par amour du défi et esprit de contradiction. Au contact de ces intelligences vives et de ces passionnés extravagants, Fred va changer… La jolie Willa n’y est certainement pas pour rien, mais c’est aussi une nouvelle famille qu’il s’est trouvé. Pourtant, dans un tel contexte guerrier, le batifolage et la frivolité devront bientôt faire face à la cruelle réalité. Prenez Il était une fois en France et ajoutez-y un peu de West Side Story, vous obtiendrez Les Zazous : un récit dramatique et virevoltant mettant à l’honneur des artistes urbains méconnus. Dans cette nouvelle trilogie historique, découvrez des êtres humains fascinants qui, pour lutter contre la barbarie, ont choisi la légèreté et le divertissement…

Auteur : Salva Rubio / Danide
Editeur : Glénat


Infos locales

Vidéos Radio Semnoz Jazz
Aller en haut