Accueil2021-05-16T13:50:10+02:00

Jonathan tome 17 – La piste de Yeshe

15 novembre 2021|Bande dessinée en fugue|

C’est une lettre, reçue poste restante à Delhi la veille de son retour en Europe, qui entraîne Jonathan sur la piste de Yéshé. Là, installé dans un monastère perdu au cœur de l’Himalaya, alors que les « libérateurs » venus de Beijing cherchent à anéantir l’identité tibétaine, Jonathan, accompagné du malicieux moine Chamba, retrouve après de longues années celle qui donnera une réponse à ses questions.

Auteurs : Cosey,  scénario, dessin, douleurs, préface
Editeur : Le Lombard


Les deux Arvo Pärt

14 novembre 2021|Voix plurielles|

Arvo Pärt, compositeur estonien né en 1935, est connu pour sa musique à l’écriture minimaliste, une écriture épurée qui donne une impression de simplicité avec des rythmes simples, des notes récurrentes sans modulation choisies pour former un accord s’inspirant du son d’une cloche…, le style tintinnabuli. Cette écriture caractérise son œuvre depuis le milieu des années 70 jusqu’à aujourd’hui. Mais il existe un autre Arvo Pärt, celui des années 60 où, jeune compositeur, il expérimente la technique du collage musical et s’initie à la musique sérielle , s’exposant aux foudres du régime communiste, l’Estonie faisant partie de l’URSS.

L’Église Protestante Unie de France en synode régional à Annecy

11 novembre 2021|Actualités, L'entretien du jour|

Du 11 au 14 novembre 2021, les délégués de l’EPUF de la région Auvergne-Rhône-Alpes se retrouvent en Haute-Savoie pour leur synode régional. Nicole Dailcroix, membre de l’Église Protestante Unie d’Annecy nous fait découvrir le fonctionnement de cette association d’églises issues de la Réforme.

Clavecin party

10 novembre 2021|À vous de jouer|

Le week-end du 16 octobre à eu lieu la clavecin party au Conservatoire d’Annecy. Concerts, classe de maître , exposition d’instruments et animations diverses se sont donc déroulées sur le site de la rue Jean Jacques Rousseau ainsi qu’en déambulation dans la vieille ville, sous un soleil radieux. Le public était nombreux et c’était un vrai plaisir de voir que les familles avec de jeunes enfants étaient aussi au RV. 

Les festivités ont été lancées vendredi par le déballage du clavecin surprise réalisé par Julian Baudoin, facteur d’instruments. L’émerveillement était à son comble à l’apparition d’un magnifique petit clavecin entièrement constitué de fleurs, de vraies fleurs,  tabouret compris. 

Les vitrines du grand couloir du Conservatoire abritaient également une belle exposition autour du clavecin, où figurait notamment une armée de petits clavecins en origamis, confectionnés par les élèves de la classe de Calliopé Chaillan. Plusieurs salles présentaient différents clavecins et leurs facteurs. On a même pu assister à une démonstration de sculpture de rosace, celle-ci étant placée sur la table d’harmonie de l’instrument et permettant au son de se développer mais aussi de laisser libre court à la créativité de son concepteur. 

On trouvait également dans cette clavecin party un stand présentant des housses d’instrument, faites sur mesure par Elsa Dauville. 

Vendredi 15 octobre au soir se  déroulait le récital du claveniste Jean Rondeau à l’église Saint François. J’ai eu le plaisir de pouvoir le rencontrer pour lui poser quelques questions. Puis, samedi matin avait lieu la classe de maître qu’il donnait à l’auditorium du Conservatoire. Quatre grands élèves ont pu jouer devant lui et bénéficier de ses conseils devant un public ravi, constitué d’élèves , de professeurs, ainsi que d’amateurs de tous âges. J’ai pu recueillir les impressions de  Flora, élève de Calliopé Chaillan et qui a participé. 

Alors toute cette musique et cet enthousiasme, c’est bien beau ! Mais il existe une catégorie d’acteurs de cette clavecin party sans qui rien de tout cela ne serait possible! Il s’agit bien sûr des facteurs d’instruments. Travaillant plutôt dans l’ombre, contrairement à l’interprète, celui où celle qui fabrique les clavecins n’en est pas moins passionné. Comme en témoigne ce petit entretien que j’ai réalisé avec Julian Bauduin, restaurateur et facteur dont l’atelier est situé  à Cran-Gevrier. Julian à commencé comme accordeur de pianos puis s’est pris de passion pour la restauration d’instruments anciens, pour finalement s’ouvrir également à la construction de clavecins mais aussi de pianos, pouvant ainsi s’adapter au plus près aux demandes de chacun, que ce soit sur un plan technique ou esthétique. Il  a eu l’occasion de restaurer des instruments mythiques comme le clavecin d’Albert Schweizer, mais aussi de créer des partenariats avec des interprètes de renom comme les sœurs Labèques par exemple.

https://crr.annecy.fr/

Concert de sortie de l’album “Chant d’adieux” / Editions Hortus

9 novembre 2021|Actualités, Le coin du discophile|

Vendredi 12 novembre à 19h – Conservatoire de Musique de Genève
Concert de sortie du disque “Chant d’adieux : Chopin/Franchomme” sous le label Éditions Hortus
avec Juliette Salmona (violoncelle) et Katherine Nikitine (piano)
Quel lien plus puissant pour deux virtuoses – l’un du piano, l’autre du violoncelle, créateurs libres et raffinés – que la Musique ? Auguste Franchomme n’aura de cesse de célébrer la mémoire de son ami à travers concerts et transcriptions, dont certaines, récemment découvertes par les interprètes, seront données en première mondiale à cette occasion.
Le concert est produit dans le cadre du Festival Chopin
https://www.editionshortus.com/

Kosmos

8 novembre 2021|Bande dessinée en fugue|

Le 20 juillet 1969, le monde entier, figé devant sa télévision, est sidéré par l’exploit : les Américains ont aluni ! Et avant les Soviétiques ! Malgré une frayeur technique, tout s’est bien passé. Pourtant, au moment de repartir, Armstrong se retourne une dernière fois pour observer le paysage et reste figé : dans la visière de son casque, se reflète un drapeau soviétique et un LEM russe…

Auteurs : Pat Perna (scénario) & Fabien Bedouel (dessin, couleurs)
Editeur : Delcourt


Un Requiem Allemand (2)

7 novembre 2021|Voix plurielles|

Œuvre majeure d’un compositeur majeur d’une période majeure de l’histoire de la musique, le Requiem allemand du romantique Johannes Brahms mérite que Voix Plurielles lui consacre non pas une mais deux émissions pour vous permettre de l’écouter dans son intégralité, et nous associer d’une certaine manière à la célébration par l’église catholique de la Toussaint et de la fête des morts. Et même si, avec des textes qui s’écartent du requiem traditionnel, messe pour l’âme des défunts, c’est aussi aux vivants que Brahms s’adresse, avec un message de consolation et de pitié.

Hommage à Nelson Freire

5 novembre 2021|Actualités, Le coin du discophile|

Au cours de deux émissions, Radio Semnoz rend un hommage au pianiste brésilien, Nelson Freire, de renommée internationale.
Un mélange de force technique imparable et de poésie, sans limites.

  • Robert Schumann : “Le Carnaval”

Le droit du sol

2 novembre 2021|Bande dessinée en fugue|

En juin 2019, Étienne Davodeau entreprend, à pied et sac au dos, un périple de 800 km, entre la grotte de Pech Merle et Bure. Des peintures rupestres, trésors de l’humanité encore protégés aux déchets nucléaires enfouis dans le sous-sol, malheur annoncé pour les espèces vivantes. Étienne Davodeau, sapiens parmi les sapiens, interroge notre rapport au sol. Marcheur-observateur, il lance l’alerte d’un vertige collectif imminent et invite à un voyage dans le temps et dans l’espace. De quelle planète les générations futures hériteront-elles ? Qu’allons-nous laisser à celles et ceux qui naîtront après nous ? Comment les alerter de ce terrible et réel danger pour leur survie ? Il est de notre responsabilité collective d’avancer sur les questions énergétiques pour protéger la « peau du monde ». Dans cette marche à travers la France, il est parfois accompagné d’amis, de sa compagne, mais aussi de spécialistes, qu’il convoque sur ces sentiers pour qu’ils nous racontent l’histoire unique du sol de notre planète, ou encore celle du nucléaire et de ses déchets, dangereux pendant plusieurs centaines de milliers d’années. À la marge du témoignage et du journalisme augmenté, le Droit du sol marque le grand retour d’Étienne Davodeau à la bande dessinée de reportage.

Auteur : Etienne Davodeau
Editeur : Futuropolis


Infos locales

Vidéos Radio Semnoz Jazz
Aller en haut