Guy Touvon, trompette et Vincent Grappy, Orgue Merklin de la Cathédrale Saint-Louis de Blois

Les “Tableaux d’une exposition” font partie de ces œuvres qui furent davantage popularisées par des arrangements, des transcriptions ou des orchestrations que dans leur conception originelle. Cette version vient donc enrichir une liste déjà longue, mais elle est la première pour trompette et orgue. La facilité avec laquelle la trompette se dégage depuis l’exposition du motif de la première Promenade, jusqu’à sa majestueuse reprise pour la Grande Porte de Kiev, en passant par la mélancolie du Vecchio Castello ou la joie mutine des enfants dans Tuileries, la capacité orchestrale de l’orgue et sa faculté à s’approprier la littérature symphonique, donnent à cette transcription un caractère évident d’appropriation, comme si l’œuvre avait été conçue pour cet ensemble.
Editions Horus
http://www.editionshortus.com/