Avec ses Vêpres de 1610, le “Vespro della beata Vergine”, l’italien Claudio Monteverdi, compositeur charnière de l’histoire de la musique qui nous fait passer de la renaissance au baroque, imagine l’un des premiers monuments de la musique sacrée européenne. Méditative et théâtrale à la fois, sa partition est conçue comme une somme de prières qui n’hésite pas à faire appel à l’expression de la joie, voire à la plus grande sensualité. Voix Plurielles consacre 2 émissions à cette “oeuvre-jalon”, afin de la découvrir ou redécouvrir dans sa presque intégralité. Cette semaine, seconde émission.