Parmi la communauté des saints et saintes, il en est une dont le “mandat” suscite des assauts d’hommages musicaux de la part de ceux qui bénéficient de sa protection. C’est naturellement Sainte Cécile, patronne des musiciens. A travers les siècles, ces derniers ont multiplié les compositions à la gloire de leur sainte protectrice: de Palestrina à Britten, en passant par Gesualdo, Purcell, Charpentier, Haendel, Gounod et Saint-Saëns, pour ne citer qu’eux. Cette semaine où nous fêtons les Cécile est l’occasion de découvrir certains de de ces hommages musicaux réalisés de part et d’autre de la manche, nouvelle manifestation de la rivalité franco-britannique.